Prendre une année pour discerner un choix de vie : Prêtre, pourquoi pas moi ?

Au cœur de la Bourgogne, à Paray-le-Monial, dans le lieu même où le Christ a révélé d’une manière particulière la miséricorde du Coeur de Dieu…

A la Maison St François de Sales, où sont passés plus de 180 jeunes en quête du Christ pour répondre à un appel radical…

10 mois pour se mettre à l’écoute du Christ,

10 mois pour discerner une vocation de prêtre,

10 mois pour enraciner sa liberté d’homme et d’ami du Christ,

10 mois pour vivre une vie de fraternité forte avec un coeur résolument missionnaire

L’année de fondation spirituelle (ou propédeutique) est une année de discernement vocationnel demandée par Rome pour toute personne qui ressent un appel à devenir prêtre. Ces personnes sont envoyées par leur évêque en vue de se déterminer librement dans cette voie.

 

 

 

 

 

 

 

S’attacher à la personne du Christ

Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle mes amis.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis.
– Jean 15

Le Christ n’est ni un héros, ni un séducteur, ni un leader, ni un gourou. Il n’attire pas à lui, il ne contraint pas, il ne s’impose pas, il ne force pas notre liberté. Il est Seigneur et Sauveur. Il nous appelle à vivre une amitié solide et profonde avec lui, de sorte que nous puissions le connaître et l’aimer. Cette amitié exige une liberté réelle, intérieure et profonde. Le Christ nous rend libre et il nous met debout, capable de nous donner et d’aimer à notre tour.

La question n’est pas d’abord qu’est-ce que je vais faire de ma vie? ou bien qu’est-ce que le mieux pour réussir sa vie? ou encore moins quelle est la vocation supérieure ou meilleure? La question est bien plutôt QUI VOULONS-NOUS SUIVRE?

Pour savoir quelle est notre vocation, le 1er objectif est donc de rencontrer le Christ et de grandir dans une amitié personnelle avec lui qui va nous permettre ensuite de découvrir son appel et pouvoir y répondre. Notre vocation sera alors le lieu où nous l’aimerons pleinement, avec ce que nous sommes.

Plusieurs moyens sont offerts pour cela.

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/adoration.jpg

L’heure de prière quotidienne

La prière rythme la journée. Elle en est comme la respiration. Elle est la condition indispensable pour qui veut devenir disciple et ami du Christ. Elle est le moyen incontournable pour répondre « Me voici ! » à Celui qui appelle à Le suivre. La Maison St François de Sales offre une véritable école de prière, initiation à l’oraison, à la lectio divina, à l’adoration afin d’enraciner sa vie dans un véritable dialogue avec le Christ

Elle éclaire notre intelligence de la lumière divine, irradie notre volonté de la chaleur de l’amour céleste et nous purifie de notre ignorance et de nos affections dépravées – St François de Sales

La lecture quotidienne de la Bible

Chaque matin, une plage d’1h30 est consacrée à la lecture de la Bible. L’année permet de lire l’ensemble des Saintes Écritures. Cette lecture est accompagnée par une initiation à la Bible afin d’en avoir les clefs de lecture.

Recevez la Parole de Dieu dans notre cœur comme un baume précieux – St François de Sales

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/lectio.jpg
https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/eucharistie.jpg

La prière liturgique de l’Église

En union avec toute l’Église, la prière des laudes (louange du matin) et des vêpres (office du soir) est célébrée chaque jour par la communauté. L’Eucharistie est célébrée à 12h afin d’être au centre de notre journée, pour devenir le centre de notre vie.

On reçoit plus de grâces et de consolations en assistant aux offices publics de l’Église qu’en pratiquant une dévotion particulière. Dieu a ainsi ordonné que la communion soit préférée au particulier.
– St François de Sales

Les temps de retraites

L’année est ponctuée par des journées de désert pour mieux relire ce qui nous est donné par le Christ. Des temps de retraite sont organisés pour l’Avent et le Carême. En fin d’année, nous effectuons la retraite de 30 jours des Exercices Spirituels de saint Ignace de Loyola. Ce temps à l’écoute du Christ, nourri par l’accompagnement personnel d’un père jésuite permet de suivre le Christ de plus près et de se déterminer à sa suite.

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/retraite.jpg
https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/accompagnement.jpg

L’accompagnement spirituel

Pour parcourir ce chemin, chacun dispose d’un guide : son père spirituel, qu’il rencontre chaque semaine. C’est lui qui nous aide à reconnaître l’action de Dieu dans la vie quotidienne. Il nous encourage et nous apporte son soutien quand les forces manquent. C’est lui qui nous apprend à relire notre vie pour y discerner un appel de Dieu.

Il faut donc avoir cet ami fidèle qui, en tout, guidera nos actions selon ses avis et conseils, et par ce moyen nous garantira des pièges du malin. Il sera pour nous un trésor de sagesse au cours de nos chagrins tristesses et chutes. – St François de Sales

Choisir une vie fraternelle

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/frat.jpg

Devenir des frères

La vie fraternelle est un des piliers de l’année de fondation spirituelle. Comme toute vie à plusieurs, elle est stimulante et encourage à sortir de soi.
Elle embrasse tous les domaines de la vie commune, les temps de services, les moments de détentes, de vacances ou les partages réguliers sur la Parole de Dieu. La maison St François de Sales offre une véritable école de la fraternité afin d’y reconnaître une école de vie et le secret de la sainteté.

Si votre partage concerne la charité, la dévotion, bref la perfection chrétienne, ô Dieu ! combien précieuse sera votre amitié. – St François de Sales

L’expériment

Cette immersion d’un mois au cœur du service et de l’exercice de la charité permet de mesurer à quel point chacun est appelé au don de soi pour les autres, dimension essentielle de la vie du prêtre.

Tous sont envoyés par deux soit à l’Arche, Aux captifs la libération à Paris, dans des antennes du Rocher au cœur des cités, à la Maison Bernadette dans les quartiers Nord de Marseille ou chez les Petites Soeurs des Pauvres.

Durant l’année, nous visitons chaque semaine les personnes âgées ou malades sur Paray, chez elles ou en EPHAD.

Soyez plus pauvre que les pauvres. Faites-le de vos propres mains : soyez leur cuisinière, leur lingère et blanchisseuse. Ce service est plus éblouissant qu’une royauté. St François de Sales

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/arche.jpg

Discerner une vocation de prêtre

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/eveque.jpg

Être coopérateur de l’évêque

Comme le dit le Concile Vatican II, les prêtres sont considérés comme coopérateurs de l’évêque, comme des fils et des amis, tout comme le Christ appelle ses disciples non plus serviteurs, mais amis.

L’évêque qui envoie les jeunes en année de fondation spirituelle les visite au cours de l’année.

Aujourd’hui encore, Seigneur, viens en aide à notre faiblesse :
accorde-nous le coopérateur dont nous avons besoin
pour exercer le sacerdoce apostolique. – Liturgie de l’Ordination

Être au service d’un peuple, d’une terre

Le fait de s’engager dans un diocèse est le prolongement direct de la venue de Dieu parmi nous .

De même que le Christ a pris chair de Marie, qu’il a fait partie du peuple juif et qu’il a parcouru la Galilée, de même, le prêtre diocésain est témoin de la proximité de Dieu pour son peuple, acceptant de s’enraciner, de durer, bref, d’aimer les personnes qui lui sont confiées, dans leur diversité.

Fleuris là où tu es planté – St François de Sales

https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/terre.jpg
https://maisonsaintfrancoisdesales.fr/wp-content/uploads/2018/03/merci-marie.jpg

Goûter à la joie de la mission

Chaque dimanche, les jeunes sont envoyés en paroisse afin d’entrer en relation avec un peuple, ses pasteurs, ses joies, ses peines. Par la visite des familles pour le déjeuner du dimanche, sont perçues les attentes et les soifs qui habitent le cœur de l’homme.

La participation à la Mission du 8 décembre sur Lyon et l’expérience d’un Triduum Pascal missionnaire dans un diocèse environnant permettent d’aller aux périphéries afin de témoigner du Christ ressuscité et de la joie d’être aimé et sauvé par lui.

Donner son témoignage, aller au-devant des personnes, rencontrer le tout venant fait entrer dans la joie du disciple missionnaire.

Pour poursuivre la réflexion…

Les jeunes de la Maison vous invitent à les rejoindre
pour découvrir ce qu’ils vivent!

Vous êtes les bienvenus pour y découvrir les joies et
les expériences des jeunes!

Bloque ton week-end les 29-30 mai pour en savoir plus!

On te donne RDV au week-end Viens et Vois!

Ou sinon, inscris-toi à l’une des deux retraites proposées cet été